• Ninon, écoute je te fais l'amour...

  • Commentaires

    1
    Mercredi 25 Mars 2015 à 05:50
    Cher Éric, Chère Anne

    Je vois très bien où tu veux en venir avec cet échange musical.

    Tu publies une œuvre charnière de ce grand monsieur John. Dans cet album il faisait le pari d’abandonner la batterie.

    Comme tu as raison d’offrir aux sens d’Anne, l’essence même de ces deux instruments joués à merveille par aussi deux grands.

    Quelle belle invitation à prendre le corps aimé pour le faire vibrer à « lit dans » tique. Merci de me rappeler ce morceau.

    Bises Anne et salutation à toi.
    Suivre le flux RSS des commentaires de cet article


    Vous devez être connecté pour commenter